Rubrique
Brèves

Amende salée pour Ikea France

Le tribunal correctionnel de Versailles a reconnu l’entreprise coupable d’espionnage sur ses employés, et l’a condamné à payer la coquette amende d’un million d’euros ce matin. Son ancien PDG Jean-Louis Baillot est condamné à deux ans de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende. L’entreprise est également coupable de “recel de données à caractère personnel par moyens frauduleux” de ses employés. Elle avait en effet espionné une centaines d’employés, syndiqués et candidats à l’embauche à travers un véritable “système” dès les années 2000.

Des sociétés d’investigations étaient chargées de “tester” les employés, et des policiers fournissaient certains renseignements illégaux comme le casier judiciaire. L’affaire avait été révélée en 2012 par Mediapart, et le procès a permis de juger ces faits de 2009 à 2012. L’entreprise risquait jusqu’à 3,75 millions d’euros d’amende en tant que personne morale, que 74 employés et la procureure voulaient condamner pour “surveillance de masse.” Une quinzaine de prévenus étaient poursuivis en plus de l’ancien PDG, issus de la hiérarchie, de la police ou des sociétés de surveillance.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.