Rubrique
Brèves

Au Canada, une messe de réconciliation sans les Canadiens

En visite depuis 5 jours, le pape François a donné hier matin une messe de réconciliation entre les autochtones et le Vatican, mais peu de Canadiens européens se sont rendus à la célébration.

Une célébration endeuillée

Il s’était rendu au Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré pour son homélie. Il a évoqué un “éprouvant chemin de guérison et de réconciliation” avec les peuples des Premières Nations, qui ont rempli à 70% les 1600 places de l’Église. Les Premiers ministres Justin Trudeau (Canada) et François Legault (Québec) étaient également présents à la cérémonie. “Nous aussi, face au scandale du mal au Corps du Christ blessé dans la chair de nos frères autochtones, nous sommes plongés dans l’amertume et nous ressentons le poids de l’échec”, a expliqué le souverain pontife. Il s’était excusé la veille du rôle qu’avaient joué le Vatican et les autorités religieuses canadiennes dans les pensionnats. “Je pense surtout aux politiques d’assimilation et d’affranchissement, qui comprennent aussi le système des écoles résidentielles, qui ont détruit de nombreuses familles autochtones en compromettant leur langue, leur culture et leur vision du monde. Diverses institutions catholiques locales y ont été impliquées ; c’est pourquoi j’exprime honte et douleur et, avec les évêques de ce pays, je renouvelle ma demande de pardon pour le mal commis par de nombreux chrétiens contre les peuples autochtones.”

Des pensionnats macabres et administrés par le Vatican

En juillet 2021, des fouilles dans trois anciens pensionnats ont permis de découvrir plus de 1300 tombes d’enfants autochtones creusées derrière les bâtiments. Plusieurs journées de deuil national avaient alors été décrétées, tandis que les familles autochtones réclamaient des enquêtes et la vérité. Les pensionnats étaient administrés par le Vatican, qui kidnappait les enfants autochtones pour les “assimiler” au Canada. Plus de 6000 enfants avaient succombé aux sévices en 100 ans, tandis qu’environ 150 000 enfants avaient été kidnappés et placés de force dans les différents pensionnats du pays.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.