Rubrique
Point de vue

BAKEL : Ville oubliée

Bakel est une ville située dans la région de Tamba au Sénégal et à la fois département . 
Cette ville historique , perd son prestigieux patrimoine historique hérité du temps colonial . Une ville qui manque d'infrastructures routières et scolaires . 
Autrefois , Bakel a joué un rôle décisif durant la colonisation , ce qui l'a valu la visite des explorateurs comme René Caillé . 
Aujourd'hui cette ville Bakel sombre dans le manque de considération de la part de l'Etat , une carence de réalisations d'infrastructures routières . On a beaucoup crié partout , faire de marches pacifiques afin que l'Etat puisse construire de routes . 
A une distance de 800km2 , il est très difficile de rejoindre cette capitale du Boundou en voiture ou en bus , à défaut de déficit d'infrastructurels .
Les bâtiments coloniaux meurent de maintien et de maintenance de la part des autorités territoriales , et municipales . Aucune entreprise étatique n'est mise en place dans ce grand et vaste département . 
Il est décevant de voir mourir cet héritage s'envolait dans l'air dû à la non considération des autorités . Bakel est aussi une ville de carrefour et frontalière avec deux pays voisins : à savoir le Mali , et la République Islamique de la Mauritanie . Cette ville qui a vu naître de grands hommes politiques et intellectuels , se démunit de ses ressources humaines qui pour la plupart s'installe dans les grandes villes du Sénégal . De nos jours , nous savons tous que l'électricité et l'eau potable sont une nécessité pour la survie de l'homme , notamment pour la jeunesse . Or dans le département de Bakel , la population subit encore cette injustice de la part de l'Etat . Des villages sans électricité  , ni eau potable et qui comptent survivre sur les eaux de pluies ou les puits . On en parle pas  durant la saison des pluies , dans laquelle le paludisme et la méningite se concurrencent sur la population . Il nous est impossible de compter  le nombre exact de femmes qui meurent sur les charrettes loin de faire  une charibotée . De ce fait la jeunesse sombre dans l'incapacité de se réveiller . L'option qui leur est présentée ; est de prendre la pirogue , afin de devenir le petit déjeuner de requins ou d'être le bide de l'atlantique . 
La ville de Bakel saigne médicalement , car elle ne  dispose pas d'hôpital , ni de radiologie ou encore des salles d'opérations . Pour faire des radios , ou des opérations , il faudrait aller sur Ourossogui , ou à Tamba pour combler son manque sanitaire . 
Le marché de Bakel est le siège de la hargne , affreux , qui ne répond pas aux standards de marchés modernes du pays . On dirait même une paupérisation . 
Par ailleurs la ville est dépossédée de tout ce qui est par exemple de centre de documentations , de bibliothèques municipales ou encore de centres de loisirs . Ce qui veut dire une absence totale pour une bonne marche du système éducatif . Même pour trouver un dictionnaire , il  faut faire  une commande sur Dakar . Alors comment peut-on développer un pays si une localité entière est privée d'écoles , de lycées et des bibliothèques .  KANTE Ngolo

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.