Rubrique
Brèves

Bangladesh : condamnations à mort pour le meurtre de défenseurs des droits des homosexuels

C’est la première fois qu’un tribunal bangladais condamne des personnes pour avoir commis des violences envers des homosexuels ou des défenseurs de ces derniers. Aujourd'hui, un tribunal spécial antiterroriste a condamné à mort 6 extrémistes islamistes, pour avoir tué 2 défenseurs des droits des homosexuels. L’homosexualité est pourtant illégale dans ce pays d’Asie du Sud, et la sécurité avait dû être renforcée autour du tribunal durant le procès, qui avait beaucoup fait parler de lui dans le pays. Les faits avaient été commis en avril 2016 : la première victime est Xulhaz Mannan, rédacteur en chef du magazine Roopbaan, prônant les droits des homosexuels. Ce magazine était devenu une plateforme de défense des droits LGBT assez importante dans le pays. La seconde victime est le militant Mahbub Tonoy. Après avoir reçu des menaces de mort, tous deux avaient été assassinés par un groupe d’hommes armés de machettes et d’armes à feu.

Les six hommes appartiennent au mouvement islamiste d’Ansar Al-Islam, et quatre ont été condamnés par contumace (juger en l’absence des accusés). Al-Quaïda avait revendiqué l’attentat en 2016 car les deux victimes avaient “fait la promotion de l’homosexualité.” Deux autres accusés ont été disculpés. Les avocats des condamnés ont déjà fait savoir qu’ils allaient interjeter appel, arguant que leurs clients “sont totalement innocents. Ils ne sont pas liés à ces meurtres. Ils ont été injustement piégés”, ont-ils affirmé. Si la police bangladaise avait inculpé huit membres, cinq d’entre eux avaient déjà été condamnés à mort en 2015, pour le meurtre d’un éditeur et d’un blogueur. Ces meurtres ont également été revendiqués par l’Etat islamique, lui aussi très présent dans le pays, qui a tué de nombreuses personnes entre 2013 et 2016.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.