Rubrique
Brèves

La technique des “nasses” jugée illégale par le Conseil d’Etat

Le verdict vient de tomber. Le Conseil avait été saisi par des syndicats et des associations, pour se pencher sur “plusieurs points du schéma du maintien de l’ordre du 16 septembre 2020.” Le Conseil a jugé aujourd’hui que “la possibilité de recourir à l’encerclement des manifestants.” De plus, “l’obligation des journalistes de s’éloigner en cas d’ordre de dispersion et de disposer d’une accréditation pour accéder à des informations en temps réel ou les conditions de port d’équipements de protection” a également été mise sur la table.

Les deux pratiques ont été jugées illégales et l’encerclement des manifestants interdit, “en l’absence de conditions précises.” Pour les journalistes, ils “doivent pouvoir continuer d’exercer librement leur mission d’information, même lors de la dispersion d’un attroupement. Ils ne peuvent donc être tenus de quitter les lieux, dès lors qu’ils se placent de telle sorte qu’ils ne puissent être confondus avec les manifestants ou faire obstacle à l’action des forces de l’ordre.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.