Rubrique
Brèves

Le défenseur allemand Jérôme Boateng condamné pour violences conjugales

Fraîchement débarqué à l’Olympique Lyonnais, le défenseur allemand Jérôme Boateng a été condamné hier à Munich à une amende de 1,8 millions d’euros pour avoir violenté son ex-compagne. Les faits remontent à 2018, lors de vacances aux Caraïbes. Le défenseur avait lancé une lanterne puis un sac isotherme sur son ex-compagne lors d’une violente dispute. La femme a témoigné de cette dispute face aux magistrats : “Il m’a également enfoncé un œil avec le pouce. Il m’a mordu la tête et m’a tiré par terre par les cheveux”, a-t-elle confiée.
Le défenseur de 33 ans a contredit la version de son ex-compagne : “elle m’a blessé à la lèvre en le frappant à la suite d’une dispute. Je n’ai pas été violent, je ne l’ai pas attaquée”, s’est-il défendu. Ses propos n’ont pas convaincu le tribunal de Munich qui l’a condamné à une amende de 1,8 millions d’euros. Le footballeur allemand risquait une peine maximale de cinq ans de prison. Jérôme Boateng et son ex-compagne sont également en procès pour obtenir la garde de leurs deux filles jumelles de dix ans, un autre enjeu de ce procès.
En début d’année, la précédente petite amie du joueur, Kasia Lenhardt, qu’il venait de quitter quelques jours plus tôt, avait été retrouvée morte dans un appartement à Berlin. Jérôme Boateng était à ce moment-là en déplacement au Qatar avec le Bayern, où il disputait le Mondial des clubs. La justice a conclu à un suicide. Elle l’avait également accusé de l’avoir violentée, avant de se rétracter, selon le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.