Rubrique
Brèves

Le moratoire américain sur les expulsions, un drame sans fin

Après avoir accepté de prolonger le moratoire empêchant les expulsions de millions d’Américains, la Cour Suprême fait à nouveau marche arrière. Au lieu de prendre fin en octobre comme promis en début de mois, le moratoire s’est achevé hier soir. Pour la Cour Suprême, le moratoire devrait être décidé par le Congrès et non par les autorités sanitaires, comme cela a été le cas ici. Le président Joe Biden, qui avait urgé les parlementaires pour obtenir un délai supplémentaire, a fait part de sa “déception.”

Sa porte-parole a expliqué que “le président Biden appelle une fois de plus toutes les entités qui le peuvent - des villes et des Etats aux tribunaux locaux, en passant par les propriétaires et les agences ministérielles - à agir de toute urgence pour empêcher les expulsions.Ces expulsions concernent au moins 11 millions d’Américains, qui ont vu leur loyer augmenter entre juin 2020 et juin 2021, alors qu’ils étaient déjà durement impactés par la crise sanitaire. Au début du mois d’août, des sénateurs et des représentants avaient décidé de camper devant le Congrès nuit et jour, afin d’obtenir un allongement du délai du moratoire.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.