Rubrique
Brèves

Les Restos du Coeur lancent leur 37ème campagne et alertent de “l’aggravation de la précarité”

Les Restos du Coeur, qui ont lancé mardi leur 37e campagne annuelle, alertent sur "l'aggravation de la précarité" des plus démunis provoquée par la crise sanitaire, au moment où l'aide alimentaire n'a jamais été aussi cruciale en France. La pandémie de Covid-19 a marqué les esprits l'an dernier, avec l'allongement des files d'attente devant les centres de distribution alimentaire. La situation ne semble pas s’améliorer puisque les Restos du Coeur ont aidé 1,2 million de personnes depuis novembre 2020 et distribué 142 millions de repas, contre 136 millions l'année précédente. La campagne annuelle a officiellement débuté mardi matin dans le XVe arrondissement à Paris, en présence du ministre de la Santé Olivier Véran et de la secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'engagement Sarah El Haïry.

Les bénévoles s’activent déjà en ramenant des cagettes de denrées alimentaires. "Les Restos sont allés chercher les étudiants pendant la crise. La priorité, c'est de leur apporter une aide immédiate, leur permettre de remplir leur frigo", a indiqué à l'AFP Denis Lacrampe, retraité de 65 ans, bénévole depuis sept ans, qui affirme que 50 % des bénéficiaires ont moins de 25 ans. Pour le président de l'association, Patrice Douret, il y a vraiment une "aggravation de la précarité des plus démunis, notamment chez les personnes que nous connaissions déjà". "La reproduction de la précarité nous préoccupe plus que jamais", poursuit-il. Le président de l’association créée par Coluche est particulièrement inquiet des difficultés rencontrées par les jeunes et les mères seules avec enfants; 40% des bénéficiaires des Restos sont des mineurs. "On a vraiment peur que la reprise économique suggérée par les indicateurs exclue ces publics les plus précaires."

Au gré des différents confinements, l'isolement des plus précaires s'est encore accentué. Pour tenter d'enrayer ce phénomène, les Restos du Coeur tentent d'aller chercher tous ceux qui n'osent pas se rendre dans leurs locaux, ou n'en ont pas les moyens. Pour cela, l’association a lancé des centres itinérants en milieu rural. Grâce à cela, elle espère doubler leur nombre et atteindre 60 services mobiles de ce type dans les prochains mois. Ses distributions alimentaires en pleine rue ont également augmenté de 25 % depuis deux ans. Afin d’améliorer la qualité des paniers distribués, les Resto du Cœur tentent d’obtenir de plus en plus de produits en circuit court. Pour cela, elle réclame une amélioration de la gestion du Fonds européen d'aide aux plus démunis, qui finance un repas sur quatre aux Restos.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.