Rubrique
Brèves

L’obligation vaccinale est entrée en vigueur pour 2,7 millions de professionnels de santé

Deux mois après les annonces d’Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, l’obligation vaccinale s’applique aujourd’hui pour les 2,7 millions de professionnels de santé. Soignants dans les hôpitaux ou dans les EHPAD, aides à domicile, ambulanciers, pompiers, tous doivent avoir reçu au moins une dose à ce jour pour continuer d’exercer leur métier selon la loi du 5 septembre. Les réfractaires à cette loi constateront la suspension de leur contrat de travail, sans rémunération, à moins d’avoir posé des jours de congé pour repousser l’échéance.

"À ce jour, l'immense majorité des soignants a fait le choix de la responsabilité et de l'immunité collective. L'incitation a porté ses fruits : nous sommes passés de 64% des soignants vaccinés en juillet à plus de 9 sur 10 aujourd'hui. Ils ont été exemplaires depuis le début de cette crise, ils sont exemplaires aujourd'hui", a souligné Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement lors de son point sur l’épidémie. Selon Santé publique France, au 12 septembre, 89,3% des soignants travaillant dans des structures accueillant des personnes âgées, ont reçu au moins une dose. "Il y aura peut-être 1 % à 2 % de suspensions. Environ 3 000 contrats seront suspendus dans les prochains jours", estime Florence Arnaiz-Maumé, secrétaire générale du Synerpa, qui représente les Ehpad privés.

Cependant, certains hôpitaux sont déjà confrontés à des absences de personnel comme celui de Montélimar qui a dû annuler des interventions peu urgentes du fait de "l'absence de trois médecins anesthésistes travaillant au bloc". Pour Christophe Prudhomme, urgentiste et élu La France Insoumise, il faut "maintenir les postes des personnes non vaccinées, tant qu’il n’y pas de remplaçants”. Même son de cloche pour FO Santé qui demande au gouvernement un "délai supplémentaire notamment pour les départements d’outre-mer encore durement touchés par l’épidémie”. Des requêtes d’ores et déjà refusées par le Premier ministre Jean Castex.

Jules Zolt

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.