Rubrique
Brèves

Six familles de résidents d'Ehpad portent plainte pour maltraitance

Dans un Ehpad de Montélimar, dans la Drôme, six familles accusent la direction de "maltraitance passive.” Elles dénoncent une “rupture de soins” de plusieurs jours en juillet, durant lesquels les résidents n’ont reçu aucun médicament ni vu de personnel soignant. Les résidents n’ont pas reçu leur “insuline, anticoagulants, de morphine, de pansements.” L’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes a été alertée, alors que les familles se plaignaient depuis de longs mois du manque de personnel. Loïc Rumeau, directeur du groupe dont dépend l’Ehpad Sainte-Marthe, a assuré prendre la mesure du problème, mais avoue “faire face à de véritables difficultés pour recruter du personnel, surtout sur des emplois pérennes.”

En effet, 2 postes en CDI d’infirmières restent vacants depuis des semaines. Le 10 août dernier, la déléguée syndicale de l’Ehpad Josée Deborde, s’était entretenue avec 25 membres des 45 que compte le personnel de l’établissement. Elle explique que “les gens étaient en pleurs. Il y avait une souffrance insupportable. De voir des gens pleurer comme ça au boulot... Moi qui suis là pour défendre les salariés, je me suis sentie démunie. Ce n'était pas une, deux ou trois personnes, c'était tout le monde qui pleurait, ou avait les larmes aux yeux en me racontant leurs problèmes. Franchement, je n'ai jamais vu ça, c'est une situation inédite.”

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.