Rubrique
Brèves

Tapie, le dernier adieu

C’était son dernier rendez-vous avant un repos bien mérité. L’ultime cérémonie d’hommage à Bernard Tapie, décédé dimanche 3 octobre à l’âge de 78 ans après une longue maladie, s’est déroulée vendredi 8 octobre à la cathédrale Sainte-Marie Majeure de Marseille. La famille, des personnalités politiques et sportives et des supporters étaient présents lors de cette ultime messe pour rendre un dernier hommage à Bernard Tapie. Sur le parvis de la cathédrale, beaucoup de Marseillais dont des supporters de l’OM sont venus lui adresser un dernier au revoir. “Le gladiateur se repose enfin”, a lâché Jean-Louis Borloo, ex-ministre et avocat historique de Bernard Tapie, son ami depuis 45 ans, lors de cette dernière messe. Dans la nef de “La Major”, le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan, la présidente LR du département et de la métropole, Martine Vassal, Renaud Muselier, le président LR de la région, ou encore Samia Ghali, adjointe au maire de Marseille étaient présents pour saluer “le boss”. “Tu étais fort comme un lion, rusé comme un renard, mais humain, résolument humain”, a insisté Renaud Muselier lors de la messe. “Bernard Tapie, c'était un enfant de Marseille, un enfant adopté”, a rappelé de son côté Benoît Payan, au sujet de Bernard Tapie. Il sera inhumé au cimetière de Mazargues, à quelques encablures du Vélodrome.

Un stade qu’il connaît bien, lui qui a racheté l’Olympique de Marseille puis construit une équipe de légende, victorieuse de la Ligue des Champions en 1993. Jeudi 7 octobre, le cercueil de Bernard Tapie, couvert d’écharpes et de drapeaux, a fait son entrée sur la pelouse de l’Orange Vélodrome au son de Jump, précédé d’un tifo, d’un portrait et de “sa” Coupe d’Europe. Le cercueil a ensuite été déposé au centre de la pelouse du stade. Plus de 3500 supporters sont venus l'acclamer et se recueillir dans le stade. Les tristes violoncelles diffusés sur les enceintes du stade ont rapidement laissé place aux clameurs des supporters marseillais qui scandaient : “Tapie ! Tapie ! Tapie”, ainsi que plusieurs autres chants à sa gloire. Avant l’arrivée du cercueil, les supporters ont pu assister à la diffusion du match OM-AC Milan de 1993, moment d’histoire du club, moment marquant de la vie de Bernard Tapie. Le cortège funéraire est reparti une heure après son arrivée dans le stade. Un petit groupe de supporters est longuement resté saluer la tribune présidentielle où se trouvait notamment la famille de Tapie, les joueurs de l’effectif qui ne sont pas partis en sélection, Pablo Longoria, Jorge Sampaoli et des élus de la ville.

Si la ville de Marseille est endeuillée par cette disparition, Paris a également pu rendre un homme à Bernard Tapie, lui qui est né dans le 20ème arrondissement de la capitale. Une messe en son honneur a été organisée mercredi à l'église de Saint-Germain-des-Prés. Cette cérémonie n'était pas accessible au public, l'office étant réservé à la famille et à ses invités. Parmi eux, de nombreuses personnalités du monde du sport, comme Basile Boli, Jean-Pierre Papin ou encore Rolland Courbis, mais également des figures de la télévision comme Michel Drucker, du cinéma comme Claude Lelouch, ou de la politique comme Nicolas Sarkozy.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.