Rubrique
Actualités

(F1 - GRAND PRIX DE FRANCE) - Verstappen s’impose au Castellet

Alors que l’avenir du mythique circuit Paul Ricard risque de disparaître au calendrier de la Formule 1 lors des prochaines saisons, le Grand Prix de France accueillait ce dimanche après-midi la douzième épreuve du championnat du monde. Devant une foule excitée et impatiente malgré l’immense chaleur, Charles Leclerc, grâce à une brillante qualification, partait en pôle position devant Max Verstappen pour la septième fois cette saison. Mais à l’image de cette saison 2022, le Monégasque a été touché d’une horrible malédiction. Alors qu’il menait d’une main de maître ce grand prix en résistant à la pression constante du Néerlandais lors des premiers tours, Leclerc est contraint une fois de plus à l’abandon après une sortie de piste au 18ème tour pour la troisième fois cette saison. La fois de trop ? Énervé à la radio, Charles Leclerc à exprimé sa colère au micro de nos confrères de Canal+ et le moins que l’on puisse dire, c’est que la pilule ne passe pas : “Je n'ai pas encore regardé les datas mais il n'y a rien eu de spécial, c'était juste une erreur. C'est bizarre la façon dont je la perds mais c'est moi.” a raconté le pilote Monégasque.

Cet abandon fait le malheur de certains et le bonheur pour d’autres. Max Verstappen, très peu menacé dans cette course, profite de l’abandon de son rival pour s’imposer en France et enchaîner une deuxième victoire de suite sur le circuit du Castellet après 2021. Le Néerlandais conforte d’une part sa place de leader au championnat avec 233 points contre 170 pour Leclerc et prend le large sur le malheureux du jour en prenant 63 points d’avance. Malgré l'échec de Leclerc, Ferrari peut se consoler avec une cinquième place pour Carlos Sainz, élu pilote du jour et auteur d’une formidable remontée après avoir commencé dix-neuvième sur la grille de départ. En grande difficulté depuis de la saison, Mercedes réussit l’autre coup de ce dimanche et réalise un doublé en plaçant ses deux pilotes sur le podium avec Lewis Hamilton, deuxième et Georges Russell, troisième. Distancé dans la course au championnat du monde des constructeurs derrière la Scuderia et Red Bull, l’écurie allemande retrouve le sourire ce dimanche. Concernant nos tricolores, cette course à domicile devant le public français ne restera pas dans les mémoires avec certes une belle huitième place pour Esteban Ocon mais une douzième place décevante pour Pierre Gasly.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.