Rubrique
Actualités

(LDC FÉMININE - ½ FINALE RETOUR) - Lyon est en finale pour la 10ème fois

L’exploit n'a pas eu lieu. Après une défaite (3-2) face à Lyon lors du match aller au Groupama Stadium, le PSG recevait ce samedi soir Lyon pour la deuxième manche de cette demi-finale 100% française. A noter l’affluence record de ce match avec 43.254 spectateurs présents. Déterminées à renverser la tendance pour s’ouvrir les portes de la finale, les Parisiennes font une excellente entame de match en mettant de l’intensité par l’intermédiaire de ses ailiers Sandy Baltimore et Kadidiatou Diani. Une finale qu’elles n’ont plus vu depuis 2017 ! Malheureusement, elles manquent de justesse dans le dernier geste. Et face à cette équipe là, recordman dans la compétition avec sept titres, cela ne pardonne pas. Sur sa première occasion, l’Olympique Lyonnais punit le PSG au quart d’heure de jeu grâce à sa star Ada Hegerberg qui profite d’une mauvaise relance de Ilestedt. Muette lors du match aller, la Norvégienne inscrit de la tête son 58ème but en Ligue des Champions et vient refroidir le Parc (1-0-13’). Privés de ballon dès le début du match, les Lyonnaises ont fait preuve d’expérience pour faire le dos rond alors qu’elles avaient été mises sous pression. Un but difficile à encaisser pour les Parisiennes qui ont réalisé l’entame parfaite. Mené au score, les coéquipières de Marie-Antoinette Katoto subissent un autre coup dur après la grave blessure de Barbora Votikova, blessée au genou. La gardienne Tchèque est remplacée à la mi-temps par Charlotte Voll. 

Poussés par leur public, les féminines du PSG essayent de revenir dans le match et sont pas loin d'égaliser. Peu avant l’heure de jeu, Hegerberg pense doubler la mise grâce à une énième tête… Mais son but est annulé par la VAR ! Au départ de l’action, Malard est hors-jeu d’un rien. UN MIRACLE ! Cette situation crée un sursaut d’orgueil chez les parisiennes qui égalisent grâce à l’inévitable Marie-Antoinette Katoto (1-1-62'). Alors qu’elle n’a toujours pas prolongé son contrat, la buteuse du PSG égalise et inscrit son 17ème but cette saison.

Ce but laisse croire à l’exploit mais vingt minutes plus tard après les assauts des rouges et bleus, Wendie Renard sur coup de pied arrêté, crucifie les Parisiennes avec une tête (1-2-83') et met fin à leurs rêve européen, alors qu’elles avaient atteint la finale en 2015 et en 2017. Absent en 2021, l'Olympique Lyonnais retrouve la finale et rêve de remporter un huitième titre européen après celui de 2011, 2012, 2016, 2017, 2018, 2019 et de 2020. Les coéquipières de Wendie Renard seront opposées à Turin au FC Barcelone, vainqueur de Wolfsburg. 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.