Rubrique
Actualités

Les journalistes qui couvriront les JO de Tokyo seront localisés par GPS

Gare aux écarts. Ce mardi, Seiko Hashimoto (Présidente du comité d’organisation) a déclaré que les journalistes étrangers qui vont venir couvrir les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet – 8 août) seront géolocalisés par GPS. Les personnes ne respectant pas les règles pourraient alors voir leur accréditation leur être retirée.

Pour s’assurer que les gens n’iront pas à d’autres endroits que ceux où ils sont autorisés à se rendre, nous utiliserons (le système) GPS pour gérer strictement leur comportement 

Seiko Hashimoto, la Présidente du comité d’organisation

Afin de contrôler au mieux la pandémie, les quelques 6 000 journalistes qui vont faire le déplacement au Japon devront fournir une liste détaillée des différents endroits, où ils comptent aller lors des deux premières semaines de la compétition.

Les journalistes présentes seront également priés de rester dans les hôtels présélectionnés par les organisateurs. Afin d’avoir une meilleure surveillance des déplacements, le nombre d’hôtels attitrés va être réduit à 150, contre les 350 initialement prévus.

Le Japon va surveiller attentivement toutes les personnes qui vont jouer un rôle dans cet événement. L’intégralité des sportifs devront passer quotidiennement un test afin de vérifier s’ils n’ont pas été contaminés par le Covid-19.

La grande question des Jeux Olympique reste celle des spectateurs. Si les étrangers ont été priés d’assister à cette grande fête du sport chez eux, les Japonais ne savent pas encore s’ils auront la chance d’accéder aux enceintes.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.