Rubrique
Actualités

Les leçons à retenir de la campagne européenne du PSG

Ce mardi 5 mai, le Paris Saint Germain se rendait à l'Etihad Stadium pour le match retour du dernier carré de la Ligue des Champions. Les Citizens avaient fait le plus dur en s'imposant au Parc et les Parisiens n'ont pas pu inverser la tendance hier soir. 

Le froid réalisme de Manchester City

Dès le début du match, Paris a pris les choses en main pour pouvoir renverser la tendance. Malheureusement, le club de la capitale a eu des occasions mais n'a pas su les concrétiser, ce qui est fatal à ce stade de la compétition. A l'inverse, Manchester City a eu la réussite du champion, ou de la grande équipe, c'est selon. Guardiola savait que son équipe n'avait pas besoin de prendre de risques face à un PSG qui était lui condamné à l'exploit.

Et c'est comme cela, que Mahrez a clos les débats après seulement 11 petites minutes de jeu. Le but est venu encore une fois, comme au match aller, d'un tir anodin De Bruyne. Celui-ci a été détourné et s'est transformé en passe clé pour l'Algérien, qui n'a pas tremblé. Après cela, même avec beaucoup de volonté, il était quasiment impossible de faire, sinon plier, au moins douter les joueurs de Manchester City.

Le Paris Saint-Germain sort la tête haute

Si tout ne s'est pas passé comme prévu contre Manchester City, le Paris Saint-Germain peut sortir la tête haute de la compétition. En sortant Barcelone puis le Bayern Munich le club de la capitale a prouvé qu'il méritait d'être considéré comme un grand d'Europe capable de rallier le dernier carré en se mesurant aux plus grands. Arriver en demi-finale de Champions League en ayant sorti deux très gros concurrents, avec une poule plutôt relevée, le tout avec un manque de préparation, c'est un parcours exceptionnel. 

Pour rappel, et c'est important de le préciser, Paris est la seule équipe à avoir enchaîné les matchs quasiment sans interruption depuis juillet dernier. Pas de préparation estivale, des matchs tous les 3 jours qui ont causé beaucoup de blessures, des cas de Covid qui ont diminué les joueurs touchés...difficile de faire mieux. Pourtant, comme l'an dernier lors du final 8, les Parisiens ont confirmé leur cohésion de groupe.  Le bloc du PSG a tenu bon dans les moments durs contre le Barça puis le Bayern et plus tôt encore contre Manchester United en phase de poules. Une abnégation qu'il faudra réutiliser les prochaines années pour enfin pouvoir remporter la Ligue des Champions.

Une remobilisation difficile

Le plus délicat maintenant, c'est de pouvoir se remobiliser. En effet, le Paris Saint-Germain n'est pas certain d'arracher le titre en Ligue 1. Même si on voit mal Lille flancher aussi près du but, le club de la capitale doit aller chercher les 3 victoires lors des 3 derniers matchs de championnat. Alors oui, cette saison s'achèvera peut-être sur des déceptions. Mais il faut en être conscient, dès le départ, Paris partait avec un handicap, quoi qu'on en dise. Les joueurs ne sont pas des machines, même si on pourrait le croire.

Quant à l'année prochaine, Leonardo aura beaucoup à faire. En effet, en l'absence de Juan Bernat, titulaire habituel au poste de latéral gauche, les Parisiens se sont montrés particulièrement fragiles sur leurs flancs. Au milieu de terrain, il manque toujours un 10 capable d'être un excellent relais pour les attaquants. Il va falloir s'attarder sur ces faiblesses lors du prochain mercato pour régler les problèmes une fois pour toute.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.