Rubrique
Tout sur tout

Les pratiques sportives des Parisiens

Saviez-vous qu’on compte plus de 3310 clubs de sport à Paris qui rassemblent au total 330 200 licences sportives? C’est ce qui ressort des chiffres de l’Institut régional de développement du sport. Cette étude annuelle nous apprend que 49 % des adultes font du sport au moins une heure par semaine. 

Sur la base de 36 sports référencés, le football est, sans surprise, le sport le plus pratiqué, et ce par une majorité écrasante d’hommes. Juste derrière la pratique du football apparaît celle du tennis où les femmes sont plus nombreuses, puis quasiment à égalité, viennent le judo et le golf. La proportion s’inverse avec le 5e sport le plus pratiqué : l’équitation. Là, la pratique féminine est largement majoritaire. C’est le cas aussi pour la gymnastique et le patinage, qui apparaît dans les chiffres sous l’appellation « sports de glace ».

La question de l’âge des pratiquants est elle aussi assez marquante puisqu’on constate un très fort décrochement de la pratique sportive à partir de l’âge de 25 ans, période de la vie qui correspond souvent à celle du premier emploi. Sur les tranches d’âges suivantes, la pratique reste quasiment stable jusqu’aux 50-54 ans.

Autre fait notoire : il existe une distinction sociale entre les sports pratiqués. Il apparaît en effet que les sports collectifs (football, basket principalement) et les sports de combat (taekwondo, boxe, lutte, kick-boxing) sont plus représentés dans les Quartiers Prioritaires de la Ville. Une tendance qui n’a fait que s’affirmer ces dernières années.

Comme on pouvait s’y attendre, les principaux freins à la pratique sportive sont, dans l’ordre : le manque de temps, la priorité donnée à d’autres pratiques (artistiques, associatives), des problèmes d’horaires et donc d’organisation, et la question du coût de ces activités.

86 % de la population dans la Métropole du Grand Paris réside à moins de 5 minutes à pied d’un équipement sportif (dont 72 % sont publics). La Métropole du Grand Paris compte en effet 12 000 équipements sportifs dont : 4749 salles de pratique collective, 2268 équipements extérieurs, 2213 courts de tennis, 925 terrains de grands jeux (foot et/ou rugby) et 383 bassins aquatiques.

Tout cela est en train d’évoluer du fait de l’organisation des Jeux Olympiques Paris 2024. Le principal équipement, le Centre Aquatique Olympique, est à terme destiné aux métropolitains qui sauront en faire bon usage, à n’en pas douter !

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Juliette Dumont (non vérifié) , mer 06/01/2021 à 16h46
Bonsoir,

merci pour cet article très clair.
Je me demandais pourquoi les jeux olympiques PARIS 2024, changerait les chiffres actuels à Paris ?

Bonjour Juliette,

Pour les Jeux Olympiques de 2024, plusieurs éléments d'infrastructure seront construits, les Parisiens et les Franciliens auront donc accès à plus d'équipements sportifs publics et notamment à un grand centre aquatique à proximité du Stade de France.

Par ailleurs, en général, les Jeux Olympiques servent souvent un déclencheur pour les habitants en les motivant de faire plus du sport.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.