Rubrique
Actualités

(LIGUE EUROPA - 1ERE JOURNÉE) - Un retour réussi pour Nantes

18 ans, c’est le temps qu’a dû attendre le peuple nantais pour revoir son équipe en Coupe d’Europe. Sa dernière participation datait de 2004 et une participation en Coupe UEFA. Ce retour du FC Nantes est dû en partie à son succès national et la Coupe de France remportée en mai dernier aux dépens de l’OGC Nice (0-1). Et pour son grand retour, Nantes recevait l’Olympiakos dans un Stade de la Beaujoire comble et bruyant prêt à retrouver la saveur des soirées européennes. Un retour réussi puisque les Nantais ont pris l’ampleur de l’évènement en se montrant sérieux et concentrés face à une équipe grecque expérimentée, habituée aux joutes européennes. Afin de perturber son adversaire, Nantes trouve plusieurs solutions comme par exemple celle de passer par les côtés avec Evann Guessand. Placé sur le côté par Antoine Kombouaré dans un système offensif en 3-5-2, l’ancien joueur de l’OGC Nice à fait très mal à la défense grecque avec sa percussion et son physique.

Au terme d’une première demi heure dominé par les Canaris, c’est l’ancien buteur de Galatasaray, Mohammed Mostefa, servi en profondeur par Ludovic Blas, qui ouvre le score et fait chavirer de joie l’ensemble des 37 000 spectateurs présents (1-0-32’). Un but venant récompenser une excellente première période des Nantais. Un avantage de courte durée puisque aux retours des vestiaires, Olympiakos reprend du poil de la bête et égalise. Sur un corner adverse, Alban Lafont rate sa sortie aérienne avant que Samuel Moutoussamy ne pousse le ballon dans ses propres filets (1-1-36’). Cette erreur largement évitable met un coup de massue sur les Nantais pendant plus d’un quart d’heure. Mais à l’image de cette équipe d’Antoine Kombouaré, les joueurs vont trouver des sources mentales pour renverser la tendance et le destin qui leur paraissait en leur défaveur.

Dans un dernier quart d’heure de folie, les Nantais vont multiplier les occasions pour l’emporter. Mais ni Sissoko, entré en jeu à la 69ème sur une tête repoussée par Vaclik (75’), et ni Nicolas Pallois d’une frappe lointaine, vont trouver la solution (80’). Finalement c’est Guessand d’une tête coupée après un centre de Ludovic Blas qui va trouver la solution et permettre aux Nantais de remporter leur premier succès européen cette saison. Un but délivrant la Beaujoire qui vient aussi récompenser l’excellent match de Guessand. Percutant sur son côté gauche, l’ancien joueur de Nice à réalisé un match complet et s’est vu refusé un but pour hors-jeu quelques minutes avant (82’). Grâce à ce succès mérité, les Nantais réalisent un énorme coup dans ce groupe G en s’imposant face à l’équipe favorite. Prochain rendez-vous européen pour Nantes, un déplacement en Azerbaïdjan pour affronter Qarabag.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.