Rubrique
Point de vue

Messi, bien sûr

Comme je le stipulais dans cet article de juillet dernier : https://www.encrage.media/sport/ballon-dor-2021-messi-til-deja-clos-le-debat-1627424218, Lionel Messi a donc soulevé ce lundi soir son septième Ballon d’Or. 

Le chiffre est ahurissant, tout comme l’année 2021 du meneur argentin, qui a enfin offert un titre continental à sa sélection et qui a une nouvelle fois porté le Barça jusqu’à son départ du club catalan en août dernier, lui permettant au passage de remporter la Coupe d’Espagne. 

Plus discret avec le Paris-SG, inscrivant seulement un but en Ligue 1 depuis son arrivée lors du mercato estival, il a néanmoins marqué en Ligue des Champions face à Manchester City et au RB Leipzig, offrant chaque fois la victoire et permettant de sceller la qualification pour la phase finale.

Si l’on se penche sur les statistiques pures, l’ancien numéro 10 Blaugrana tient cette année le même rendement que lors de son tout premier Ballon d’Or, il y a douze ans de cela.


 

Une victoire logique, Karim Benzema au pied du podium


 

Au vu du classement final, on peut dire que la Pulga s’est donnée les moyens d’obtenir cette distinction : meilleur joueur, buteur et passeur de la Copa America et Pichichi de la Liga avec trente réalisations, il était difficile de faire mieux sur le plan individuel pour le génie argentin, le tout à trente-quatre ans, précisons-le.

Au coude à coude avec lui, Robert Lewandowski, malheureux en 2020, a été un grand adversaire de la Puce, affiche un ratio but par match supérieur sur l’année écoulée mais n’a pas remporté le moindre titre majeur avec sa sélection. L’attaquant du Bayern Munich fait tout de même un excellent second.

Le milieu italien de Chelsea, Jorginho, complète le podium grâce à sa victoire en Ligue des Champions avec les Blues et à l’Euro où il a été un élément indispensable du parcours de la Squadra.

Sachant que l’éternel rival, Cristiano Ronaldo, décevant avec la Juventus et éliminé dès les huitièmes de finale de l’Euro avec la Seleção, n’a terminé qu’à la sixième place...

Depuis quelques semaines, beaucoup attendaient le classement de Karim Benzema, certains voulaient le voir sacré, d’autres au moins parmi les trois premiers, et bien l’attaquant du Real Madrid échoue à la quatrième place, devant N’Golo Kanté.

Un résultat qui de toute évidence ne satisfera pas tout le monde, surtout après sa saison incroyable avec le club merengue. 

Il faut dire que la sortie de route des Bleus à l’Euro y est pour beaucoup et le titre honorifique en Ligue des Nations lui a offert une ligne de plus à son palmarès mais ne pouvait pas suffire. 

En guise de lot de consolation, on peut dire qu’à trente-quatre ans, il n’en aura jamais été aussi proche.



 

Un Ballon d’Or enfin plus réaliste ?


 

Si lors des précédentes années, le lauréat du BO a pu être discuté, celui de cette édition semble logique et le classement des dix premiers ne souffre pas de grande contestation. Rappelons-nous les éternels débats enflammés dans les médias après les opus 2010 et 2013 notamment. Cette fois, rien de bien choquant, même si le chauvinisme de certains supporters va, comme d’habitude, sûrement faire couler de l’encre sur les différents réseaux sociaux.


 

Messi, premier Ballon d’Or de l’ère Qatarie


 

On l’oublierait presque, au bout de cette soirée remplie de paillettes, mais le nouveau sacre de l’argentin représente le premier Ballon d’Or au sein du Paris SG depuis que l'état-major du Moyen-Orient a investi dans le club de la Capitale. 

C’est évidemment une excellente nouvelle pour les dirigeants de l'État Princier avec tout ce que représente la vitrine PSG dans le monde entier et l’exposition que la légende du Barça peut avoir aux quatre coins du Globe.

Le septième est donc ce lundi soir dans ses bras, et ce pour l’éternité.

 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.