Rubrique
Actualités

Müller-Weiss : le syndrome dont souffre Rafael Nadal.

Dimanche 5 juin 2022. Paris, le tournoi de Roland-Garros. Un grand champion écrit une nouvelle page de son histoire. Rafael Nadal remporte son 22ᵉ titre du Grand Chelem et son 14ᵉ sacre parisien. Ce jour-là, il soulève une fois de plus la Coupe des Mousquetaires.

Unique… Historique…

 

Rafael Nadal en conférence de presse suite à sa victoire.


Pourtant, souvenez-vous, lors du tournoi de Rome, le 12 mai, il est éliminé en huitièmes de finale par Denis Shapovalov. Dix jours avant le coup d’envoi de Roland Garros, il n’était pas certain de pouvoir entamer le tournoi au meilleur de sa forme. Cette défaite, il la doit à une douleur récurrente au pied gauche. En effet, il souffre du syndrome Müller-Weiss depuis de nombreuses années. 

Le syndrome de Müller-Weiss, de quoi s'agit-il ?
Appelé aussi ostéonécrose de l’os naviculaire ou scaphoïde tarsien, le syndrome Müller-Weiss est une pathologie rare qui affecte l’os naviculaire, sur le dos du pied. Le pied se déforme et la douleur devient insupportable. Le professeur Mainard, président de l'Association française de chirurgie du pied, a expliqué à l'AFP que « cet os est soumis à des contraintes importantes et, pour des raisons qu'on ignore, perd sa vascularisation et se nécrose ».
« Chez des sujets qui sollicitent beaucoup leurs pieds, l'os va se désagréger, s'aplatir, il peut se fragmenter et, à la fin, cela peut évoluer en arthrose avec un raccourcissement de l'arche plantaire », précise-t-il.

 

Os naviculaire sur le haut du pied.

Comment se déclenche cette maladie ?
De multiples causes peuvent motiver son apparition, parmi laquelle le retard de l'ossification du scaphoïde dans l'enfance, ajouté à une répartition non uniforme des forces de compression exercées sur le pied. Certains facteurs, comme le surpoids, les pieds plats, les fractures de fatigue, etc., peuvent provoquer l’apparition de cette maladie. Toute la difficulté réside dans le diagnostic : il doit être effectué dès l’apparition des premiers symptômes.
Le professeur Mainard a soulevé l’hypothèse que Nadal, alors enfant, ait pu être atteint de la maladie de Köhler-Mouchet. Cette pathologie affecte la croissance de l’os naviculaire, surtout chez les sujets sportifs et peut laisser des séquelles à l’âge adulte.


Existe-t-il un remède ?
Les examens cliniques, radiologiques ou d'imagerie par résonance magnétique (IRM) sont indispensables pour analyser la situation de l'os du pied. Des altérations et des déformations surviennent généralement dans les premiers stades de la maladie, mais à mesure que sa gravité augmente, le scaphoïde (l’os naviculaire) peut subir des fractures de stress, apparaître aplati et même entraîner de l'arthrose. Des antalgiques ou anti-inflammatoires, des traitements de kinésithérapie ou des infiltrations sont également prescrits.
« Mon docteur a pu mettre un anesthésiant au niveau des nerfs et cela a supprimé toutes les sensations au niveau de mon pied », a expliqué Rafael Nadal, lors de la conférence d'après-match, dimanche.

Malgré les rumeurs d’une retraite anticipée, Rafael Nadal a souhaité s’exprimer afin de clarifier sa situation. « Je ne sais pas ce qui peut se passer dans le futur, mais je vais continuer à me battre pour essayer de continuer », a-t-il indiqué dimanche à la suite de son 14ᵉ sacre à Roland-Garros.

Un grand champion…

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.