Rubrique
Actualités

Nantes, comme un avant-goût du passé

C’est certainement le match le plus attendu de ces dernières années, en tout cas chez les supporters des jaunes et verts. Neuf mois après être passés par le purgatoire des barrages et avoir connu la période Domenech, les Canaris reviennent de nulle part. Auteur de son meilleur exercice statistique depuis la saison 2013-2014 et la remontée en Ligue 1 avec Michel Der Zakarian sur le banc, le club ligérien réalise une saison plus qu’honorable et, il faut le dire, bien au-dessus des attentes de beaucoup avec, qui plus est, un groupe similaire à l’an dernier.

Kombouaré, l’homme qui a tout changé

Au moment où le FCN coulait à pic avec la nomination de Raymond Domenech à l'hiver dernier et où une poignée de supporters avait même ramené leur sono à la Jonelière afin de protester contre la présence de l’ancien sélectionneur des Bleus à l’entraînement, le constat était clair : la chute de la maison jaune était amorcée. Une série de sept matchs sans victoire plus tard et Waldemar Kita remerciait l’homme aux sourcils pour le remplacer par une vieille connaissance du club en la personne d’Antoine Kombouaré. Choix surprenant, d’autant plus que les premières réactions n’incitaient pas vraiment à l’optimisme. Pourtant, le Kanak est un habitué du championnat de France, des missions sauvetages et des vestiaires remplis d’égos. Son arrivée sur les bords de l’Erdre semblait donc être un choix logique, en dépit de la réaction des suiveurs du club. 

Et on peut dire que l’ancien entraîneur du Paris-SG, Dijon et Lens (entre autres), a plutôt réussi les tests d’entrée, emmenant Nantes aux barrages en mai dernier et arrachant le maintien dans l’élite face à Toulouse en format aller-retour : (2-0, 0-1). Les mois ont passé et le natif de Nouméa est toujours là, mieux : les performances sont au rendez-vous, le vestiaire est tenu pour la première fois depuis fort longtemps et il se trouve sur la même longueur d’ondes que Kita. Incroyable quand on connaît le tempérament de l’homme d’affaires franco-polonais.

Ne pas rater la dernière marche

Mais pour concrétiser cette saison qui risque bien de se terminer comme le meilleur cru depuis une décennie, le FC Nantes devra écarter Monaco ce mercredi soir. Il faudra surtout, selon Kombouaré lui-même, ne pas rééditer la première période du quart de finale face à Bastia où seul un pénalty précoce avait sauvé la face du match. L’ancien joueur jaune et vert l’avait d’ailleurs exprimé pour Eurosport après la rencontre.

L’important pour le FC Nantes sera évidemment de ne pas reproduire ce genre d’erreurs face à un adversaire qui ne lui réussit pas forcément à La Beaujoire où il faut remonter jusqu’au mois de novembre 2017 pour voir une victoire face au club du Rocher. Cette saison, les deux clubs se sont séparés sur un score nul et vierge le 9 janvier dernier. Monaco, bien que privé de Aurélien Tchouaméni, sera un adversaire infiniment plus coriace que le club Corse et est devenu l’un des favoris de cette Coupe de France depuis l’élimination du Paris-SG.

Lafont, atout numéro un ?

Il est indéniablement l’un des maillons forts de l’équipe et sa prestation XXL face au PSG la semaine dernière en championnat l’a encore démontré. Le gardien des jaunes sera l’un des baromètres de cette demi-finale. Après avoir écœuré l’armada parisienne, il lui faudra résister à celle monégasque. Sur le plan offensif, les Canaris sont aussi pourvus de deux armes redoutables, en l'occurrence Randal Kolo-Muani et Ludovic Blas, devenus incontournables dans le système de Antoine Kombouaré.

Et il leur faudra être à leur meilleur niveau pour éliminer le club de la Principauté, une tâche qui s’annonce difficile mais loin d’être impossible au vu des récentes sorties des Canaris. Le FC Nantes a donc l’occasion, ce mercredi soir, dans une Beaujoire à guichets fermés, de rejoindre le Stade de France pour la première fois depuis 2000 et d'écrire une nouvelle ligne d'un palmarès déjà bien garni.

 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.