Rubrique
Actualités

Poursuivi pour viol sur mineure, Yannick Agnel reconnaît la "matérialité des faits"

Mis en examen samedi pour viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans, Yannick Agnel reconnaît la matérialité des faits reprochés. C'est en tout cas ce qu'affirme la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot, lors d’une conférence de presse : "Yannick Agnel reconnait la matérialité des faits qui lui sont reprochés. Il précise qu'il n'avait pas le sentiment qu'il y a eu contrainte". Si les faits sont constitutifs de viol ou agression sexuelle, c’est qu’il existe une différence d’âge importante entre la victime, âgée de 13 ans à l’époque des faits et l'ancien nageur , 24 ans à l'époque.

Pour rappel, les faits remontent à 2016. En effet, les faits se seraient déroulés sur l'ensemble de cette année à Mulhouse, ville d'entraînement du nageur, mais également à l'étranger. On pense notamment à la Thaïlande où le Mulhouse Olympic Natation se rend régulièrement en stage ou encore à Rio, ville hôte des Jeux olympiques de 2016. Yannick Agnel est donc placé sous contrôle judiciaire. Celle-ci est assorti de nombreuses obligations, a poursuivi la procureure : Yannick Agnel a ainsi interdiction de quitter la petite couronne parisienne, de se rendre à Mulhouse, sauf convocation judiciaire et d’entrer en contact avec la famille de la victime.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.