Rubrique
Point de vue

Rafael Nadal, le combattant ultime

Il l’a donc fait. Rafael Nadal a remporté l’Open d’Australie douze ans après son dernier titre et après six défaites sur la dernière marche. Et il peut la savourer, celle-là, le Taureau de Manacor. Lui qui, il y a encore un mois et demi, se demandait s’il allait bien pouvoir mettre le pied en Australie. La réponse, il nous l’a donnée ce dimanche, au bout d’un énorme bras de fer de 5h24, au terme d’un match au cours duquel il a été mené deux sets à rien, face à un Daniil Medvedev qui ne lui aura rien donné. 

 

Le mental face à la ruse

 

Rares sont ceux qui voyaient le trentenaire ibère changer le cours des choses à 6-2, 7-6, 3-2 et 0-40 sur son service. Certains ont même probablement dû éteindre leur poste de télévision afin de se concentrer sur la préparation du repas dominical. Eh bien… ce fut rater le plus beau, le plus improbable des scénarios, le plus fou, aussi. Et qui d’autre que Nadal sur la planète tennis pouvait le faire ? Pas grand monde, soyons honnêtes. Car l’espagnol, numéro six mondial avant la rencontre, a en lui cette rage de vaincre, ce mental hors-norme, ce refus catégorique de la défaite qui l’habite depuis ses débuts sur le circuit. Même à 35 printemps, même sur les jantes physiquement, même face à l’actuel deuxième joueur mondial. Réussir à revenir de l’enfer après des mois de galère et deux manches à rien sur le dernier strapontin, il n’y a que l’espagnol qui pouvait le réaliser. 

En face, le Russe avait pourtant fait le travail : prendre la première manche en breakant rapidement le natif de Manacor (6-2) et s’imposer dans le tie-break de la deuxième profitant de l’inconstance de son adversaire du jour qui a eu pourtant jusqu’à trois jeux d’avance (7-6, [7-5]).

Efficace, redoutable en passing de revers et profitant des mauvais choix de l’espagnol, Daniil Medvedev pensait avoir le contrôle. Du moins, à ce moment du match. Visionnaire est celui qui avait imaginé la suite des événements. 

 

Une remontada sans précédent

 

Malheureux dans le second set, Nadal prenait finalement les choses en main dans le troisième après avoir écarté trois balles de break (6-4). Et égalisait ensuite à deux manches partout en usant le Russe sur le même score. Un véritable marathon. J’entendais encore vendredi soir des journalistes de différents talk-shows ne pas croire en Nadal sur un cinquième set, manquant de physique, de match référence et incapable de désarçonner le coup droit de Medvedev. 

Il faut reconnaître une chose : l’espagnol a l’art et la manière de faire déjouer les pronostics et encore plus lorsqu’il se trouve au pied du mur dans un combat où il n’est, une fois n’est pas coutume, pas le favori. Les bookmakers avaient d’ailleurs pris le parti du Russe, voyant l’affaire pliée en quatre manches. 

Que nenni…

Après plus de cinq heures de jeu et une dernière manche remportée en soixante-douze minutes au bout du suspense, surtout quand l’espagnol perdait son engagement alors qu’il servait pour le match, il ne fallait pas être cardiaque si on était pro-Nadal.

Ce happy end est inédit dans la carrière du taureau de Manacor, qui n’avait jamais gagné un tel bras de fer en étant mené deux sets à zéro. On se souvient par exemple de la correction qu’il avait subi face à Novak Djokovic en 2018 (6-2, 6-3, 6-2), où il n’avait pas vu le jour.

 

Au panthéon du tennis, en attendant peut-être mieux

 

Cette victoire en terre australienne permet au Majorquin de prendre les devants avec 21 Majeurs et d’espérer pourquoi pas prendre ses distances avec ses deux plus grands rivaux. Si l’on ne sait pas quand Roger Federer fera son retour sur les courts, on est en revanche certains de ne pas revoir Novak Djokovic cette année. En tout cas pas tant que le pass vaccinal sera en vigueur en Europe et aux Etats-Unis. L’occasion rêvée pour “Rafa” d’aller chercher un quatorzième Roland Garros ? 2022 pourrait sonner comme le tournant de ce trio légendaire.. Ce dimanche, en tout cas, est déjà dans les mémoires.

 

Url de la ressource
Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.